jeudi 18 octobre 2007

Second Life : Conference de Soso Gao .. Reflexions sur la loi Littoral : Peut mieux faire !

SL Conference de Soso Gao 16 Octobre Photo Nessy Lupino

Excellente presentation de l'ile de Mayotte et des problematiques qui s'y posent .....

Soso Gao a souligné deux points importants :

les risques naturels (cyclones,tempetes ..),l'impact des activites humaines et le rechauffement climatique
"les risques produits par les humains sont aussi une forme d'erosion"nous dit Soso .
Forte erosion des sols,destruction du lagon ,envasement de la mangrove ,forte pression de la population ,explosion de la consommation en eau ,problemes de recyclage .....Etouffement des coraux et des organismes sessiles par les sédiments,l'augmentation de la turbidité induisant une diminution de la lumière, nécessaire à la vie corallienne. S'y ajoutent les phénomènes d'eutrophisation des eaux, liés à l'augmentation des apports en nutriments.
C'est l'une des causes majeures de dégradation des récifs ainsi que les rejets en nitrates et phosphates dus aux pollutions domestiques et agricoles,ces rejets provoquant des phenomenes d'eutrophisation et un enrichissement artificiel des eaux côtières (Mayotte mais aussi Wallis et Futuna, La Réunion, Polynésie Française ): d'ou diminution de la calcification des coraux favorisant la multiplication des algues et d'autres organismes non constructeurs, au détriment des coraux qu'ils étouffent.
L'assainissement est aussi un problème : à l'exception de La Réunion, de Bora-Bora en Polynésie Française, et de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, où de grands efforts sont fait en matière d'assainissement, tous les autres regions d'Outre- Mer sont non équipées ou sous-équipées et la pollution des eaux demeure dans les zones d'habitat dense ...il en va ainsi aussi à Mayotte ....
L'urbanisation côtière (aéroports, routes ) à coup de subventions est bien souvent réalisée au détriment des récifs coralliens et des mangroves. Les remblais sur les récifs ou sur la mangrove, pour gagner des terrains sur la mer, assurent la destruction totale du récif et de la mangrove sur l'ensemble de la surface remblayée et perturbent la courantologie lagonaire.
Ainsi aux Antilles comme dans l'Ile de mayotte , les nombreux travaux d'aménagement littoraux et construction d'infrastructures sont largement responsables de la disparition des écosystèmes côtiers, récifs, herbiers de phanérogames et surtout mangroves......
L'urbanisation des pentes et du littoral (A Mayotte comme en Polynésie Française, à La Réunion, aux Antilles),sont aussi causes majeures d'érosion ....


Alors les instruments legislatifs du Gouvernement francais sont ils efficaces ?


Loi Littoral : Peut mieux faire !
En fin de cette conference sur Second Life ,nous nous sommes posés la question sur les moyens mis à disposition dans la legislation francaise pour proteger ces espaces et notamment dans les regions d'Outremer A noter :1 seul representant des pays d'Outre Mer au Grenelle del'environnement !


Au vu du bilan sur l'application de loi Littoral *rapport présenté le 11 octobre dernier au Conseil des ministres puis transmis au Parlement ,l'état des lieux etabli par le Conseil national du littoral en concertation avec le conservatoire du littoral peut laisser sceptique : Nous nous rendons compte que nous en sommes encore a des recommandations et non à l'application stricte de la loi Littoral !

Et une question se pose :cet outil legislatif possede - t-il les moyens necessaires pour faire appliquer les dispositions qu'il contient ? L'objectif de ce rapport est louable cependant : concilier les impératifs d’aménagement, de développement et de mise en valeur des espaces littoraux. Mais la loi n'a pu empêcher le développement des littoraux français, l’arrivée massive de populations ,le déclin de certaines activités directement liées à la mer.

Concernant la gestion des projets de territoires,au travers de ce rapport ,il est à constater que les preoccupations actuelles ,rejets en mer ,pollutions diffuses d'origine terrestre, ne sont pas encore obligatoires dans les documents d'amenagement et d'urbanisme .Ce rapport en effet propose (?)que soient enfin indiqués dans les documents d'amenagement :rejets en mer, milieux / espèces, activités, planification de l’aménagement du littoral .Ce rapport demande aussi d'accentuer la lutte contre les pollutions diffuses d’origine terrestre afin d'obtenir une mise en conformité rapide de tous les rejets en mer et veiller notamment à son strict respect par les documents d’urbanisme et notamment dans les documents suivants : schémas de cohérence territoriale (SCOT), les schémas départementaux et de gestion des eaux (SDAGE), ou les schémas de mise en valeur de la mer (SMVM) .et ....enfin de mieux sensibiliser les eluEs et les citoyens aux enjeux de la protection du littoral pour une meilleure anticipation des sujets émergents comme les risques naturels littoraux, renforcer l'information et de la sensibilisation des professionnels et du grand public sur l'état des ressources halieutiques,soutenir les politiques locales, améliorer des connaissances sur l'état des ressources vivantes et de leurs habitats .

Le rapport fait le constat de la prise en compte de l'importance des changements qui ont affecté les littoraux,de l'acceleration de l’attractivité résidentielle, économique et touristique du littoral ,du rôle de régulateur de la loi Littoral sur la consommation excessive d'espaces naturels face à l'urbanisation Il souligne l'efficacité de l'action et le role de coordination du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres dans l’ensemble des dispositifs protecteurs réglementaires, contractuels et fonciers, contribuant ainsi à répondre à la très forte pression anthropique exercée sur le littoral. .......

Mais nous sommes encore loin de ce qui pourrait etre une réelle efficacité de la loi Littoral avec des applications reglementaires strictes concernant les documents d'amenagement et d'urbanisme notamment sur la pression fonciére ,les pollutions diffuses d'origine terrestre ,rejets en mer ect

La conference de Soso Gao sur l'ile de Mayotte est venue en cela illustrer cette necessité voir l'obligation du respect et de l'application de la Loi littoral afin que son pouvoir reglementaire puisse s'exercer et de ne plus etre qu'une simple proposition de mesures ....


La sauvegarde du lagon,des mangroves et des coraux de l'Ile de mayotte est à ce prix ! Artemisia

Quelques precisions :
*Protection du littoral :la loi « Littoral » 1986.
Objet de cette loi:réguler l’organisation du territoire et son urbanisation
*Conservatoire du littoral Créé par la loi du 10 juillet 1975 établissement public à caractère administratif sous tutelle du ministère chargé de l’environnement.
Sa mission: protéger, par la maîtrise foncière, le littoral en France métropolitaine et Outre-mer. Son aire de compétence recouvre les cantons côtiers ainsi que les communes riveraines des lacs de plus de 1000 hectares. En 1986 le patrimoine du Conservatoire du littoral etait de 22.730 ha constitués essentiellement de terrains acquis.
En 2006 son patrimoine est multiplié par 4 ,plus de 102.000 ha dont 67.000 ha acquis, 23.000 ha affectés par l’Etat et 13.000 ha remis en gestion. 470 sites et près de 800 km de rivages.
Le conservatoire du Littoral a ainsi acquis 21% du linéaire côtier corse, 11% de celui de Méditerranée ainsi que des valeurs égales à 13% en Manche - Mer du Nord et 8% en Atlantique.

1 commentaire:

Zep Cortes a dit…

Bonjour,

Metagangz organise à la Cantine une série de workshops sur la thématique "Le métavers se construit, quels impacts dans ma vie?"
Le premier workshop aura lieu le 9 juin.

Je vous invite à télécharger le dossier sur www.metagangz.com

et si vous souhaitez y participer vous inscrire metagangz@elegangz.com